Investir dans « l’économie réelle » : qu’est ce que cela veut dire ?

Investir dans les produits boursiers est un peu risqué car la volatilité de l’économie est de plus en plus fréquente. Certaines personnes sont attirées par le côté grisant d’investissement, mais finalement, ce sont les économies de toute une vie qui se sont évaporées. Dès lors, il est nécessaire d’envisager une solution à long terme, c’est-à-dire faire un placement dans les marches financières avec la possibilité d’avoir un rendement meilleur tout en diversifiant son patrimoine.

Que signifie investir dans l’économie réelle ?

Investir dans l’économie réelle, c’est faire un placement dans des valeurs concrètes tout en suivant les modelés économiques, qu’on comprend facilement. C’est investir dans l’humain avec des retombes bénéfiques immédiates. Investir dans l’économie réelle aussi, c’est aller en avant avec un savoir-faire réelle pour obtenir des valeurs tangibles et réalistes. À titre d’exemple, la Biscuiterie Jeannette a été sauvée de la faillite grâce à ces 152 investisseurs. 18 emplois ont pu être sauvegardés. Dans l’économie réelle, la diversification est très importante, elle permet de réduire le risque par les rendements. Pour plus d’informations, cliquer sur : www.epargnant30.fr

Dans quels domaines peut-on investir et comment ?

La gestion passive est impérative. Le time in market est un mode d’investissement. C’est investir le plus tôt possible pour le marché. La durée d’investissement est mise en considération. Il y a la diversification, c’est-à-dire il faut essayer d’avoir un univers d’investissement large et maximiser le nombre d’actifs. Par exemple en France, une personne peut investir dans plusieurs entreprises et du CAC 40 pour profiter des intérêts accumulés. Il est possible de se jouir de la performance et de ces entreprises. Il est avantageux d’investir dans la PME. Il s’agit ici d’investir dans l’économie réelle. Dans cette situation, l’investisseur peut obtenir un rendement supérieur à celui des grandes entreprises, car elles se positionnent sur les marches des riches et s’adaptent facilement au contexte économique du pays. L’épargnant peut choisir aussi de s’investir dans les actifs terriens tels les bois les forets les vignobles avec prise de risque modéré. De tels investissements à beaucoup d’avenir. La France tient la 3e surface forestière en Europe, la consommation de vin reste stable dans le monde. Le vin français est une référence mondiale et la France garde la 2e place des pays exportateur.

Quels sont les avantages de placements dans les fonds communs tels les ETF ?

Les placements dans les fonds communs permettent de faire des diversifications de son patrimoine. L’épargnant peut obtenir des honoraires plus fiables avec les ETF. Celui-ci peut réinvestir immédiatement les dividendes et favorise la création d’emploi. Cela entraîne des retombes bénéfiques immédiates. Même s’il y a pris de risque, il présente un avantage fiscale, c’est-à-dire réduction d’impôt et réduction d’ISF.

Indice boursier que savez-vous sur le Dow Jones ?
Indice boursier : qu’est ce que le S&P 500 et pourquoi faut il le surveiller ?