Epargne : comment placer ses premiers salaires ?

La préparation du futur et la prévention des risques poussent les individus d’aujourd’hui à réaliser une épargne. Nombreuses sont les techniques existantes pour placer ses premiers salaires, mais pour ne pas investir dans le vide, les options suivantes semblent être les plus sûres.

Le livret : une meilleure sélection pour commencer votre placement

Il existe le livret A est très sollicité par la majorité des Français. Il est un peu similaire au livret jeune, mais avec un taux d’intérêt plus réduit. Quant au plafond, le seuil est évalué à 22 950 euros sans les intérêts. Lorsque que la somme épargnée par le titulaire du compte a atteint cette limite, il peut basculer vers le livret développement durable ou LDD. Il s’agit d’un compte qui est destiné aux individus appartenant à la catégorie de cadre, c’est-à-dire ceux qui ont un revenu à hauteur de 12 000 euros.

Il est également possible de placer ses premiers salaires avec le livret d’épargne populaire (LEP) qui convient aux personnes disposant d’un revenu moyen. Le montant maximum accepté pour ce type de placement est de 7 700 euros. En ce qui concerne l’intérêt, il est fixé à 1,25 % par an. Pour pouvoir bénéficier de cette prestation, l’intéressé doit être indépendant fiscalement. Puis, le niveau de revenu du souscripteur ne doit pas dépasser un certain seuil.

Optez pour un placement sur le long terme

Si un jour vous vous apprêtez à acquérir un bien immobilier, lancez dès maintenant le plan épargne logement ou PEL. En épargnant pendant une durée de 15 ans avec ce type de placement, vous pourriez bénéficier d’un crédit immobilier jusqu’à 92 000 euros avec un taux de 2,20 %. Le montant du versement ne doit pas franchir la barre de 61 200 euros.

Vous pouvez aussi cotiser en souscrivant une assurance vie. Le montant de la cotisation peut varier entre 1 000 et 1 500 euros. Pour obtenir plus de gain, l’épargnant pourrait opter pour le contrat en unité de comptes. Certes, cet engagement représente des risques, mais il est profitable.

Le Perp : un gros lot à la retraite

Si vous n’avez pas encore trop d’engagements, vous pouvez préparer votre retraite dès votre jeune âge. Placer ses premiers salaires sur le plan épargne retraite populaire (Perp) est avantageux. Quel que soit votre âge, vous pouvez y souscrire et en contrepartie de votre investissement, vous obtiendrez des avantages fiscaux.

La cotisation pour le Perp est déduite sur votre revenu imposable tous les ans. La somme collectée ne devra pas dépasser 10 % de votre salaire. À la retraite, vous recevrez un surplus de gain en plus de votre pension. Dans le cas où vous obtiendriez une promotion dans votre entreprise et que votre salaire augmente, les avantages fiscaux seront plus attractifs. En fait, avec une bonne paie, votre tranche d’imposition tournera aux alentours de 30 à 45 %.

Épargner dans une assurance vie : quelles sont les meilleures du moment ?
L’épargne retraite individuelle creuse progressivement son sillon